Les clubs pour rire

Retrouvez toute l'actualité sur le site MaNews
Je vérifie si j'ai gagné
Sincères félicitations !

Vous êtes parmi nos gagnants potentiels.

Votre adresse email a été choisie pour tenter de remporter un appareil électroménager en participant à notre grande enquête !

Je vérifie si j'ai gagné

Les clubs pour rire

Loisirs, Gastronomie, Sports
Partager

5 / 5

La note des lecteurs

Les clubs pour rire
Ils ont fait du verbe rabelaisien leur marque de fabrique par excellence. Ces petits activistes ont décidé de combattre le mal par le rire. Explications.
 C'est la crise, il fait froid, la fin du monde nous guette... Bref, ce n'est pas tous les jours la joie ! Face à cette morosité ambiante, des clubs pour rire se sont créés. Ils se sont tout d'abord développés dans le sillage des travaux du Docteur Madan Kataria, un Indien à l'origine du yoga pour rire. En France, c'est Daniel Kiefer qui a pris le relais, et a permis l'essor de nombreux clubs. Parmi eux, l'Université du rire de Paris est sans doute l'un des plus célèbres. Dirigée par Françoise Rousse, cette association propose de développer l'état d'esprit du rire par l'enseignement et l'application des valeurs humaines. Un travail au quotidien pour « offrir les clés qui ouvrent les portes du bien-être, tant physiques que psychiques ».

Comment cela se passe ? Cette association organise différents types de manifestations : des journées au sein des entreprises, des événements comme récemment devant le centre Georges Pompidou. Une séance de rire se présente comme un entraînement au rire et à la joie de vivre, qui « invite les raideurs à se libérer, par la respiration amplifiée et la mise en situation ludique ».

Une vraie pratique.  La « rigologie » s'est développée au sein de nombreuses associations, à travers le slogan du « rire sans raison », et surtout avec l'assurance que rire fait du bien au corps. Cette pratique a été élaborée en 2002 par Corinne Cosseron, fondatrice de l'Ecole Internationale du Rire. Elle repose sur un ensemble de techniques psycho-corporelles d'éducation émotionnelle destinées à « stimuler la joie de vivre, l'optimisme, la créativité et d'une manière plus générale la bonne santé mentale, émotionnelle et physique. » La « rigologie » s'adresse ainsi à de nombreux professionnels de la santé, du social, de l'éducation et également à des intervenants en entreprises qui souhaitent ajouter les techniques de la joie de vivre à leurs pratiques existantes.

La promesse commune à ces deux méthodes est que le rire n'est jamais forcé mais stimulé par des exercices physiques et des mises en situation singulières. Alors, n'attendez plus : aller faire travailler vos zygomatiques. Il n'y a pas de mal à se faire du bien !  

N., rédaction MaNews

Partager

5 / 5

La note des lecteurs

Loading
Je m'inscris ici gratuitement
Merci de saisir votre prénom
Widgets MaNews