Les animaux qui rient

Trouvez sur le site MaNews toute l'information qui vous intéresse dans vos domaines de prédilection
Je vérifie si j'ai gagné
Sincères félicitations !

Vous êtes parmi nos gagnants potentiels.

Votre adresse email a été choisie pour tenter de remporter un appareil électroménager en participant à notre grande enquête !

Je vérifie si j'ai gagné

Les animaux qui rient

Maison, Enfants et Animaux
Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

Les animaux qui rient
Saviez-vous que les humains n'étaient pas les seuls à pouvoir rigoler ? Chez certains animaux, on se poile bien aussi.
 François Rabelais disait que « le rire est le propre de l'Homme ». Et pourtant, des études récentes montrent que le rire n'est pas réservé à l'espèce humaine. C'est Charles Darwin, éminent biologiste qui en a fait le constat le premier.

Rire comme un singe. Il serait même présent chez nos ancêtres les primates depuis une dizaine de millions d'années. Chez les gorilles, chimpanzés, orang-outans et bonobos, le rire est pratique courante. Il suffit de les stimuler, en leur chatouillant le cou, les pieds ou les aisselles, pour qu'ils se mettent à rire. Marina Davina Ross, primatologue et psychologue à l'université de Portsmouth au Royaume-Uni, a comparé les rires de jeunes singes à ceux de bébés. Et pour cela, elle a enregistré plus de 800 rires ! Son travail de recherche a permis d'établir que le rire n'était pas une caractéristique propre à l'homme.

Plus intéressant encore, cette étude a permis de relever des similitudes troublantes entre l'homme et certaines espèces de singes comme les bonobos et les gorilles. La majorité des singes qui rient, le font en inspirant et en expirant. Les bonobos et les gorilles, eux, sont capables de rire uniquement en expirant, c'es-à-dire comme le font les humains. Cela signifie qu'ils parviennent à contrôler leur respiration et à rire plus longtemps que d'autres primates. Pour les scientifiques, ce contrôle de la respiration est une « étape  essentielle pour aboutir à l'acquisition du langage chez les humains. »

Le rat : autre petit rigolo. Moins proche de l'humain, le rat est lui aussi sensible aux chatouilles. Son rire « se manifeste par des vocalisations ultrasoniques courtes et de hautes fréquences émises durant le jeu ou suite à des chatouilles ». Cependant, ces sons restent inaudibles pour l'homme.

Chacun son rire. Néanmoins, les spécialistes instaurent une différence entre le rire humain, qui nécessite conscience de soi, et le rire stimulé, propre aux animaux. De ce fait, c'est l'humour qui serait le propre de l'humain, et non le rire. Difficile de faire rire un primate par une situation comique. Pour l'heure, le rire des animaux, ne serait donc qu'un phénomène physique.

Et les autres alors ? Il n'est donc pas facile pour les scientifiques de savoir si les animaux rient. Le rire des singes et des rats est relativement détectable. Mais que dire de certains autres animaux ? Il n'est pas sûr que la baleine ou la hyène rigolent. Et pourtant on dit bien « rire comme une baleine »  et « rire comme une hyène », non ?

Sources : ratoupedia, futura-sciences, maxisciences.

N., rédaction MaNews

Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

Loading
Je m'inscris ici gratuitement
Merci de saisir votre prénom
Widgets MaNews