L'égalité des femmes, cause entendue ?

News, astuces et bons plans sont proposés dans les 15 rubriques du journal MaNews
Je vérifie si j'ai gagné
Sincères félicitations !

Vous êtes parmi nos gagnants potentiels.

Votre adresse email a été choisie pour tenter de remporter un appareil électroménager en participant à notre grande enquête !

Je vérifie si j'ai gagné

L'égalité des femmes, cause entendue ?

Rencontres
Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

L'égalité des femmes, cause entendue ?
Inégalités entre les hommes et les femmes en terme de salaires, de carrière, de participation à la vie politique, de répartition des tâches ménagères... Où en est-on en 2012 ?
 Le magazine Marie Claire du mois de mars s'amuse à métamorphoser en hommes quelques unes des plus célèbres de nos femmes politiques, écrivaines ou sportives sur le thème « si j'étais un homme m'aurait-on traitée ainsi ? », tandis que Biba s'attaque au serpent de mer du ménage domestique en fustigeant la paresse de la gent masculine qui « en font deux fois moins que leurs chéries »... En lisant les reportages publiés dans les revues féminines à l'occasion de cette journée des femmes 2012, une question se pose : avancée ou régression du statut et de la place des femmes dans la société en cette première décennie du XXIe siècle ?


Des inégalités professionnelles persistantes. Parcours professionnels, salaires, promotions, participation aux comités de direction des grandes entreprises... En France, la question des inégalités professionnelles entre hommes et femmes est, tout au moins dans les textes, à l'ordre du jour depuis bon nombre d'années déjà. Pourtant rien ne semble avoir changé : dans cette première décennie des années 2000 les femmes exercent toujours majoritairement des métiers à faible valeur ajoutée (et donc à faible salaire, à faible reconnaissance sociale,...).  Ainsi selon l'Anact (Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de travail) : « Ils (les emplois occupés - ndlr) ne sont souvent pas les mêmes pour les femmes et pour les hommes. La France, comme ses voisins européens, n'a pas encore trouvé d'équilibre dans la répartition des sexes sur le plan de l'emploi et du travail. Ainsi, en 2008, 52% des femmes actives en France se retrouvent concentrées dans 12 des 86 familles professionnelles répertoriées par l'INSEE (agent d'entretien, enseignant, employé, vendeur, aide à domicile, secrétaire, aide-soignant, infirmier, professionnels de l'action sociale, assistant maternel) ». L'Agence vient également de publier à ce sujet un guide des bonnes pratiques à l'intention des entreprises. De l'évolution des stéréotypes de genre qui qualifie professionnellement les individus en fonction de leur sexe au recul de la culture du présentéismes qui exige la présence des cadres à l'heure où il faut s'occuper des enfants en passant par l'encouragement du télétravail et la reconnaissance effective d'un congé parental choisi aussi par les hommes, l'Anact donne des clés pour tenter de faire avancer les choses...


Des tâches ménagères toujours très mal réparties entre compagnes et compagnons. Là, c'est en quelque sorte le statu quo : depuis une dizaine d'années le temps consacré par les hommes aux tâches ménagères stagne tandis que celui des femmes diminue légèrement selon l'Insee. Mais les femmes en font toujours deux fois plus que les hommes, chiffres à l'appui : en 2010, les hommes ont consacré 1h23 par jour en moyenne aux tâches ménagères (ménage, cuisine, linge, courses...)... contre 3h03 pour les femmes, toutes populations confondues (in Depuis 11 ans, moins de tâches ménagères, plus d'Internet).


Une prise de conscience de plus en plus large. Là, c'est notre note optimiste : la question du statut de la femme semble à présent, pour la majorité d'entre nous, se poser de façon légitime, en France et dans les pays occidentaux tout au moins. Rêver d'une égalité entre les hommes et les femmes ne relève donc plus d'un slogan féministe minoritaire. Et même si les moyens pour y parvenir sont encore a inventer, une chose est sûre : l'évidence de cette nécessaire égalité a changé de camp. Et ça, c'est un véritable acquis !


Andrée Muller - Journaliste, écrivain - Auteure de La net économie, PUF 2007, collection Que sais-je ? 

Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

Loading
Je m'inscris ici gratuitement
Merci de saisir votre prénom
Widgets MaNews