Les femmes, reines des réseaux sociaux

MaNews est accessible en ligne ou par email sous forme de newsletter.
Je vérifie si j'ai gagné
Sincères félicitations !

Vous êtes parmi nos gagnants potentiels.

Votre adresse email a été choisie pour tenter de remporter un appareil électroménager en participant à notre grande enquête !

Je vérifie si j'ai gagné

Les femmes, reines des réseaux sociaux

Techno
Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

Les femmes, reines des réseaux sociaux
Les femmes plus à l'aise sur les réseaux sociaux que les hommes. Telles est la conclusion que l'on pourrait tirer d'une récente étude de l'institut américain Pew. Démonstration.
 Les réseaux sociaux seraient-ils en train de se conjuguer au féminin ? Privacy Management on Social Media Sites, cette étude publiée le 24 février 2012 par l'institut américain Pew Research Center tendrait en effet à prouver que les femmes sont plus à l'aise que les hommes sur les réseaux sociaux. Réalisée sur la base d'un sondage téléphonique effectué entre avril et mai 2011 auprès de 2277 adultes - 93% ont un profil Facebook (contre 73% en 2009), 23% utilisent Myspace (48% en 2009) et 11% Twitter (6% en 2009) - l'étude montre que, sur ces réseaux, les femmes sont à la fois plus vigilentes et plus directes.


Elles n'hésitent pas à supprimer leurs faux amis. Eh oui, sur les réseaux sociaux comme à la maison, les femmes sont les championnes du ménage. Elles dépoussièrent la liste de leurs « amis » beaucoup plus souvent que les hommes ! L'enquête de l'institut Pew montre en effet que 67 % des femmes ont supprimé des personnes de leur liste d'amis, contre 58 % des hommes. Dans le même ordre d'idée, cette enquête 2011 révèle également que les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes à publier des contenus qu'ils regrettent ensuite : 15% pour les hommes, contre 8% seulement pour les femmes !


Elles protègent leurs données confidentielles. Plus prudentes que les hommes en matière de confidentialité des données personnelles, les femmes sont plus attentives, et plus sélectives, en ce qui concerne les informations misent en ligne. L'insoucience des utilisateurs des réseaux sociaux vis à vis de la question de la protection de la vie privée est en effet l'un des constats marquants de l'étude 2011 : seulement 58 % d'entre eux sélectionnent des paramètres de confidentialité afin de ne donner accès à leur profil qu'à leurs "amis". Pire encore, 19 % autorisent cet accès aux «amis d'amis» et 20 % d'entre eux laissent leur profil accessible à tous ! Or, sur ce point également, les résultats du sondage montrent que les femmes utilisent beaucoup plus facilement que les hommes les paramètres de confidentialité qui restriengnent l'accès de leur profil à leurs amis : 67 % pour les femmes contre 48 % pour les hommes !


Ne pas s'encombrer de relations inutiles et veiller à l'intégrité de son identité numérique telles sont les deux bonnes pratiques ainsi pointées du doigt par l'Institut de recherche américain. Et sur ce point au moins, les choses semblent aller dans le bon sens. L'étude 2011 révèle en effet une évolution des usages en la matière : 63 % en moyenne des utilisateurs (hommes et femmes confondus) suppriment des personnes de leur liste d'amis en 2011, contre seulement 56% en 2009.


Andrée Muller - Journaliste, écrivain - Auteure de La net économie, PUF 2007, collection Que sais-je ? 


Partager

4.7 / 5

La note des lecteurs

Loading
Je m'inscris ici gratuitement
Merci de saisir votre prénom
Widgets MaNews